La “dinette” japonaiseinstagram-icone-nouveau_1057-2227 - Copie Facebook-icon-1

Du japonais, « dinette », Mamagoto joue à la fois au bistrot de quartier pour le déjeuner, et au bar à manger le soir où les convives sont invités à partager leurs assiettes. 
Sous l’influence de deux cultures – celles de l’Hexagone et du Pays du Soleil Levant – la cuisine chez Mamagoto respecte la fraîcheur, la qualité et la saisonnalité, et ose des associations de saveurs nouvelles.

L’histoire de Mamagoto:
Aux manettes de cette dinette, Thomas Loustau du bistrot Chez Graff (Paris 7), accompagné de son Chef Koji Tsuchiya et son Responsable de Salle Guillaume Cazier. Trois ans après l’ouverture de cette première adresse dans le 7ème, le trio décide d’en ouvrir une deuxième. Cap sur la Rive Droite.

article L’Express Styles:

« En japonais, « mamagoto » signifie dînette. Mais ne vous y trompez pas: ce restaurant n’est pas une énième adresse nippone, mais bien un bistrot dans l’air du temps.

Dans la rue des Petits-Hôtels, plus rompue au sommeil qu’à la ripaille, la dernière trouvaille n’est ni dédiée à la cucina italienne ni à la popote nippone. A la tête de cette bistronomie dans l’air du temps s’affaire un trio expérimenté (Thomas Loustau, Guillaume Cazier et Koji Tsuchiya, déjà aux manettes de Chez Graff, Paris VIIe). Dans une salle lumineuse au mobilier en bois très années 1950, on joue à la dînette(« mamagoto » en japonais) autour de petites assiettes à partager.  

A la carte, c’est un concert de slashs: poulpe/radis/oseille, dorade crue/algues/navet, rascasse/chou-fleur/pourpier. Sur un épatant toast ultracroustillant, un filet de sardine, des lamelles de porc séché et un beurre persillé sont ensevelis sous un monticule de parmesan. Le tartare de boeuf aux anchois, parsemé de scamorza râpée, tire sur le fermenté et le fumé. Un plat puissant que l’excellente cuvée l’Orphée du Mas Foulaquier (40 euros) vient équilibrer. Seules les croquettes de canard, trop hachées et assez neutres, sont un peu boiteuses.  

Au rayon des desserts créatifs, le redoutable espuma de parmentier -une mousse de pomme de terre, aérienne, coiffée d’une glace de vanille et de branches de thym frais- range ce Mamagoto dans le gotha. » 

Inspirations basques et japonaises

 
adresse:
5 rue des Petits Hotels
75010 Paris
0144790398
Métro Gare de l’Est
horaires:
du mardi au vendredi de 12h à 14h30 et de  20h à 23h
samedi de 19h30 à 23h

http://www.mamagoto.fr/

  • tako

    TAKO Gourmandises

    Article Télérama: « Tiens, il y a la queue devant cette petite façade noire à c…
  • Clown Bar

    Clown Bar

    Article Time Out: Artistes en cuisine, pirouettes dans l’assiette… Un bistronomique à deux…
  • Goguette (photo Time Out)

    Goguette (Testé)

    Article Time Out: Collé au Cirque d’Hiver, un génial bistrot où s’envoyer de b…
Charger d'autres articles liés
  • tako

    TAKO Gourmandises

    Article Télérama: « Tiens, il y a la queue devant cette petite façade noire à c…
  • à la vierge de la réunion

    A la vierge de la Réunion

    Article Télérama: « Du vin nature, des petites assiettes : ça a l’air vu et rev…
  • hUGO AND cO

    Hugo & Co

    Le nouveau concept de Tomy Gousset (Tomy & Co): des plats de saison à partager Après a…
Charger d'autres écrits dans FRANCE

Laisser un commentaire