L’un des meilleurs couscous de Paris selon Yves Camdebordeinstagram-icone-nouveau_1057-2227 - Copie Facebook-icon-1

article Time Out:

« On a trouvé le meilleur couscous de Paris.

Quand Yves Camdeborde, l’inventeur de la bistronomie et chef au Comptoir du Relais, nous conseille un restaurant, on est forcément curieux. Quand il nous le vend, en plus, comme l’un des meilleurs couscous de Paris, on est carrément ravi. Hors de question de passer un jour de plus sans goûter à ce graal de la gastronomie marocaine. Direction donc le 11e arrondissement, rue de Crussol près d’Oberkampf.

Sur place, le tissu plissé au plafond nous rappelle forcément les khaïmas, ces tentes arabes qu’on croise dans le Sahara. De grands miroirs aux murs côtoient des lanternes ajourées et des bougies, alors que le zellige (la mosaïque traditionnelle marocaine) recouvre les tables. On se cale sur une banquette, un coussin derrière le dos. On est fin prêt : « Bismillah » comme on dit si bien.

En guise de bienvenue, on nous apporte un cocktail curaçao, alcool de figue, jus d’orange et menthe. C’est rafraîchissant, ça caresse la langue et « ça se boit sans fin » osera même dire un ami. On dévore (très) rapidement de délicieuses carottes épicées en commandant une bouteille. Et surprise : la carte arbore une superbe sélection de vins natures. En entrée, on hésite entre la pastilla de pigeonneau et la brick à l’œuf. On optera finalement pour la seconde, une valeur sûre. Et si on a la dalle, pas de problèmes, chez Le Tagine, on ne blague pas avec la quantité. On arrose abondamment de citron l’énorme brick qu’on nous sert, avant de croquer dans le plat croustillant dissimulant un œuf mollet. Un « hum » raisonne à notre table, on est conquis. On ajoutera même un peu de harissa maison pour relever le tout. Le dîner commence parfaitement. 

Place au nerf de la guerre, ce pour quoi on est venu : le couscous. Car si on ne peut s’empêcher de loucher sur le tajine d’agneau avec olives et citrons confits de la table voisine, on sait que le couscous est tout simplement formidable. On attaque un spécial à 21 €, accompagné d’un mix de viandes. Mention spéciale aux merguez et au gigot d’agneau macérés dans de la moutarde et du safran. La semoule, ultra fine et roulée à la main, est accompagnée d’un barnum de légumes (pommes de terre, carottes, navets et courgettes) alors que des pois chiches et des raisins secs agrémentent le tout. La sauce est bourrée d’épices Thiercelin et de coriandre fraîche. C’est tellement merveilleux qu’à la fin, on est heureux et triste à la fois. Heureux car on vient de déguster un sublime repas. Triste parce qu’on a trouvé meilleur couscous que celui de la grand-mère, mais on l’aime notre mamie, alors on ne lui dira rien. 

A la fin, on se décide pour le traditionnel thé à la menthe et des pâtisseries arabes (makroud, corne de gazelle, gâteau sellou) qu’on déguste par pur péché de gourmandise. On en profite pour parler à Marie-Jo, la chef, et à « tonton » en salle. Deux personnages hilarants, hauts en couleur et archi chaleureux. Ici, ils traitent leurs clients comme des membres de la famille. Une famille très large : récemment, loin des micros et des caméras, ils ont reçu deux visites surprises. Celles de François Hollande et d’Omar Sy. »

adresse:
13 rue de Crussol
75011 Paris
0147002867
Métro Oberkampf ou Filles du Calvaire
horaires:
du mardi au dimanche de 12h à 14h et de 19h à 23h (mardi, soir uniquement)

  • Pastificio

    Pastificio

    « Article Vogue Paris: Temple de la pâte fraîche, Pastificio est allé s’i…
  • Clown Bar

    Clown Bar

    Article Time Out: Artistes en cuisine, pirouettes dans l’assiette… Un bistronomique à deux…
  • Goguette (photo Time Out)

    Goguette (Testé)

    Article Time Out: Collé au Cirque d’Hiver, un génial bistrot où s’envoyer de b…
Charger d'autres articles liés
  • yemma

    Yemma (testé)

    La gastronomie marocaine revisitée par des aficionados de la street food extrait article T…
  • L'HOMME BLEU2

    L’Homme Bleu

    Restaurant berbère, tajines, couscous… C’est dans la bouillonnante rue Jean-Pierre T…
Charger d'autres écrits dans COUSCOUS

Laisser un commentaire